« MANIFESTO » : CATE BLANCHETT ET SES 13 VISAGES

L’artiste plasticien et vidéaste allemand Julian Rosefeldt, présente actuellement au Musée Hamburger Bahnhof de Berlin une exposition intitulée « Manifesto ». Une installation vidéo, au cours de laquelle les spectateurs peuvent assister aux différentes performances et transformations physiques de sa muse, l’actrice de renom Cate Blanchett.
Le projet, portée par l’actrice oscarisée, est composé de 13 vidéos, dans lesquelles Blanchett déclame un monologue et interprète chaque fois un personnage différent. SDF, présentatrice télé, ouvrière ou bien encore punk… l’actrice se mue au total dans la peau de 13 personnages.
Ici, il s’agit en fait pour les deux artistes d’adapter à travers l’art visuel, des pamphlets et manifestes de diverses personnalités du XXème siècle : architectes, peintres ou écrivains… de Lars Von Trier (réalisateur) à Tristan Tzara (écrivain, poète, essayiste roumain), en passant par Constant Nieuwenhuys (peintre néerlandais).

En relisant ces textes, Rosefeldt confie s’être aperçu que beaucoup d’entre eux étaient « d’une actualité brûlante et véhiculaient des contenus extrêmement sensibles, permettant ainsi d’établir de nombreux parallèles avec notre quotidien. »
Lorsque l’on observe la liste des manifestes dont il s’est inspirés, il est facile de noter que la plupart d’entre eux furent écrits par des hommes. L’intelligence de Rosefeldt : avoir confié à une femme le défi et le pouvoir de les moderniser aujourd’hui. Une initiative et un acte pensés, qui j’imagine, ne peuvent qu’intensifier la force de ce « Manifesto » .

D’après les images qui circulent sur la toile et les premiers teasers du projet, on ne peut qu’adhérer au choix de Cate Blanchett pour cette expérience de jeu. On ne peut que se rendre compte de la facilité qu’a Blanchett à se métamorphoser. Comme elle l’a, d’ailleurs, déjà prouvé à plusieurs reprises au fil de sa filmographie :

Elizabeth (1988) :


I’m Not There (2007) :


Manifesto (2014 / 2015) : 

Photograph: Julian Rosefeldt/ACMI

Photograph: Julian Rosefeldt/ACMI

Photograph: Julian Rosefeldt/ACMI

Photograph: Julian Rosefeldt/ACMI

Photograph: Julian Rosefeldt/ACMI

Photograph: Julian Rosefeldt/ACMI

« Manifesto » semble être une expérience fascinante. Cate Blanchett interprétant treize rôles différents dans un seul et même « film » ? Je dis oui, tout de suite, sans hésitation !
L’australienne, toujours fabuleuse et excellante dans ses films, fait partie des mes actrices favorites. Avec son visage angélique, Blanchett n’est pourtant pas celle que l’on croit. C’est une femme et une mère engagée, une actrice caméléon, aussi douée sur les planches qu’au cinéma, et à la filmographie quasi parfaite. Découverte pour ma part en 2003 avec le film « Veronica Guerin » , véritable coup de coeur (et uppercut), je n’ai cessé depuis de suivre sa carrière.

L’installation, qui a été présentée au Moma à New York en décembre 2015, puis s’est installée à l’Australian Center For the Moving Image (ACMI) en Australie le 9 décembre 2015, est donc actuellement en escale à Berlin. Aurons-nous la chance de découvrir « Manifesto  » en France sous peu ? On ne peut que l’espérer très fortement!

Teasers de « Manifesto » de Julian Rosefeldt.

Interview de Julian Rosefeldt pour l’ACMI :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *