– 13 NOVEMBRE –

13 novembre 2015.
Un soir de match, un soir de fête, un soir de sorties, un soir entre amis.
Une soirée exceptionnellement douce dans les rues de Paris.
Et puis…
Et puis vint l’horreur et l’incommensurable douleur.
Une date banale devenue inoubliable. Un 13 novembre maudit, dont il sera gravé dans les mémoires qu’il s’agissait d’un vendredi.
Des millions de français, qui n’oublieront jamais.
Où ils étaient, ce qu’ils faisaient, comment ils ont appris, et réagi.
Des millions d’âmes touchées, des millions de larmes coulées, des millions d’êtres rassemblés. L’union d’un peuple pour ses victimes, et leurs familles. 
Une France entière au coeur lourd, mais qui jure, crie, chante, qu’elle restera toujours debout.

Dimanche 13 novembre 2016.
Victimes, familles, amis, hommes et femmes de terrain : nos pensées sont pour vous. 
Fluctuat nec mergitur.

M.L

Notes :
J’avais besoin d’écrire. Comme beaucoup de français aujourd’hui, j’avais certainement envie, besoin, « d’évacuer ».
Impossible de ne pas se rappeler, impossible de ne pas revivre le contexte, impossible de ne pas ressentir à nouveau tous ces sentiments si forts qui nous ont transpercés.
J’ai voulu revenir sur le déroulement de la soirée, puis sur les détails. Sur l’évolution de la France depuis le « Bataclan ». Aussi bien au niveau politique que des esprits.
Et puis, j’ai vu ces familles, dignes, qui se recueillaient.
Et finalement, je me suis dit qu’aujourd’hui, il ne devrait y avoir de la pensée et de la place que pour eux. Mon modeste texte ci-dessus s’adresse à toutes les personnes qui ont vécu ce 13 novembre 2015. Je pense à eux.

L’an passé, j’ai par contre eu le grand besoin de m’exprimer. Vous pouvez retrouver le texte ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *