20 ANS ? DÉJÀ ?

Depuis que je ne suis plus à l’agence de presse, j’ai ressenti, c’est vrai, dans les premières semaines, comme un gros « contre coup » : s’il est assez « simple » de reposer  un corps fatigué, qui se relâche après tant d’intensité et d’investissement, l’esprit quant à lui, a dû mal à faire la balance entre l’acceptation de la situation (ne plus travailler = ruminer) et le besoin d’un repos nécessaire. 
Pourtant, au fur et à mesure des jours, la réalité s’est imposée à moi, sans même que j’y réfléchisse. L’envie et la nécessité étaient là : il fallait absolument que j’arrive quelques temps à me  » détoxiquer / détoxifier  » de l’information. Les faits divers, les attentats, les querelles politiques honteuses, le sport à outrance… c’est comme s’il fallait que j’arrive à réoxiginer mon cerveau!
Alors bien sûr, je n’ai pas cessé  de lire les gros titres pour autant. Je ne passe pas à côtés des infos principales, mais, il est vrai que j’ai nettement diminué ma lecture et mon intérêt pour les news. Besoin de souffler, tout simplement. Et de se réapprovisionner de positif, de légéreté.

Ces dernières semaines, outre le temps que je consacre à ce blog et à l’accompagnement dont je bénéficie pour la création de mon « entreprise », j’avoue ne plus trop avoir regardé les journaux télévisés, mais plutôt m’être intéressée à des domaines plus joyeux et passionnants, tels le cinéma, la photo, la musique, etc… Néanmoins, d’un peu loin, c’est vrai.

Quelle ne fut donc pas ma surprise et mes réactions, lorsqu’en une même soirée je me prends à la suite de deux actualités musicales, soudainement, un bon gros coup de vieux en pleine tronche!
Ça commence par allumer la radio en voiture et tomber sur Marc Olivier Fogiel qui interview Doc Gynéco sur RTL pour les 20 ans de son album « Première Consultation« .
Première réaction : « Doc Gynéco ? De retour ? « . Deuxième réaction : « Si je sais calculer correctement 2016-20 = 1996 « . Troisième reflex : essayer de toute mes forces d’effectuer un second calcul mental pour établir l’âge que j’avais en 1996.
Résultat : 12 ans…. j’avais 12 ans! P*****! quelle claque. J’avais, donc (seulement) 12 ans, lorsque j’écoutais en bloucle des titres comme « Viens voir le docteur », « Nirvana », « Passement de jambes », etc, etc… Premier coup de vieux de la soirée.
Et pour ceux et celles qui voudraient écouter l’interview dont je vous parlais plus haut, c’est ici, à partir de 30:47.

Petit Revival :

« Viens voir le docteur »

« Nirvana  »

Une heure et demie plus tard, alors que je zappe vite fait entre les chaînes le temps d’avaler un repas léger (chips tortilla + houmous + bâtonnet de glace chocolat blanc-vanille-framboise), je m’arrête sur l’émission C à vous de France 5, que j’aime plutôt bien regarder de temps à temps. Alors que la fin du programme approche, Anne Sophie Lapix annonce les invités du Live : le groupe Garbage. Garbage….. non mais Garbage quoi! Shirley Manson, mon crush musical féminin de ma jeunesse. L’avant Alison Mosshart.
Alors bon, face à ce deuxième retour inattendu de la soirée (du moins pour ma part : je ne m’étais pas du tout interessée à l’album précédent « Not Your Kind Of People », 2012), pendant que le groupe joue, je me lance de nouveau dans le reflex du calcul mental (pour la littéraire que je suis, autant dire que ça commençait à chauffer un peu).  » Stupide Girl « , « Queer »… le premier album du groupe, éponyme, est sorti en 1995, les singles toujours joués sur les radios durant l’année 1996 également. Punaise, c’était aussi il y a 20 ans! Mais où sont donc passés nos chers 20 ans à nous ?
Alors, je ne sais pas si le Doc et Shirley auront bien vieilli, bon revival à eux, mais une chose est sûre : c’est que de notre côté, tout cela ne nous rajeuni pas! 😉

Le clip du nouveau single du groupe, « Empty » :

En bonus : « I think I’m paranoïd« , un autre titre de Garbage que j’ai écouté et récouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *